sous-banniere2.png

Mercredi 9 mai 2012 3 09 /05 /Mai /2012 23:09

Bonjour,je m'appelle Lauren, j'ai 27ans et deux petits garcons, Eric 3 ans et Dorian 17 mois.

 

Enceinte de mon 1er enfant je souhaitais ardemment allaiter, j'étais déterminée. Alors expatriée en Irlande, j'ai passé ma grossesse seule à la maison. J'étais loin de me douter des difficultées auxquelles j'allais être confrontée.

Lorsque mon fils est né, personne ne m'a montré comment le mettre au sein, personne ne m'a parlé de crevasses et d'engorgement.Très vite les crevasses sont apparues et la douleur qui augmentait au fil des tétées. Jusqu'à ce que je saigne...j'avais tellement mal que je me suis résignée au bout de 4 jours, je m'en suis tant voulue, la culpabilité de ne pas pouvoir offrir le meilleur à mon enfant était très grande. Je pleurais beaucoup. Dépression post partum plus seins très engorgés qui étaient très douloureux, aucun traitement pour faire passer le lait...

Seule et non informée je me suis résignée. Je vidais mes seins dans le bain, j'avais tellement mal....

Mon lait s'est tarit au bout de 3 mois, mais je le vivais très mal. Mon fils faisait des RGO, des coliques...bref, les biberons c'était pas du tout ce qui nous convenait, mais j'ai poursuivi à contre coeur.

 

11 mois plus tard je suis de nouveau tombée enceinte et là, entourée d'amies récentes qui allaitaient leurs petits de l'âge du mien, je me suis promis que pour ce prochain bébé j'y arriverais coûte que coûte.

Mon 2eme fils est né le 27 octobre 2010 et là, forte de ma détermination et des conseils de mes amies, je me suis lancée dans la grande aventure de l'allaitement. J'avais quand même une petite apprehension vis a vis des crevasses donc je m'étais achetée des bouts de seins en silicone. Mais très vite ça me gênait ce plastique entre nous et au bout de 3 semaines je les ai retirés. J'ai affronté vaillament les crevasses, mais je badigeonnais mes seins avec du Lansinoh avant et après les tétées en priant que mes crevasses ne pètent pas.

Et petit à petit mes mamelons se sont habitués à la succion. Au bout de 3 semaines l'allaitement n'était plus synonyme de douleur. J'avais du lait à profusion, mon fils tétait toutes les 2 heures. J'aimais tant ce contact, il était si petit, tout contre moi contre mon sein, ce lien me comblait et rattrapait l'échec cuisant de mon 1er allaitement.

 

D'abord je me suis dit que j'allais allaiter 6 mois. Et puis passés 6mois je me suis dit "bon jusqu'à un an et puis après c'est fini". Et puis quand je suis arrivée à un an je me suis dit zut !! Pourquoi est ce que je me fixe des limites ? Je reste à la maison avec mes enfants, j'ai beaucoup de lait dans mes seins, mon mari me soutient et mon fils et moi nous aimons ça, alors pourquoi des limites ? C'est ainsi que dans mon esprit s'est acheminée l'idée du sevrage naturel. Mon fils tètera mon sein aussi longtemps qu'il en aura besoin, aussi longtemps qu'il en aura envie.

Ca fait 17mois déjà. Devenir maman allaitante m'a fait devenir maman millitante, je suis pour la normalisation de l'allaitement, où qu'on soit.

 

Je suis en essais de conception de mon 3ème enfant en ce moment, et j'espère faire un co-allaitement avec mon prochain enfant.

 

Voila mon récit. Pour moi l'allaitement est la 2ème chose la plus merveilleuse après la naissance de nos enfants. Vive les nénés !

allaitement-lauren.jpg

Voila une photo de mon petit Dorian qui devait avoir 10 mois. Une tétée après le bain,un moment sacré :)

Retrouvez tous les témoignages d'allaitement ici

Par Mother Earth & Milky Way - Publié dans : Allaitement et témoignages
A ton tour de jacasser - Déjà 1 papotages
Retour à l'accueil

  Retrouve mes illustrations sur mon blog Korrig'Anne

illustratrice-2.png

signature-octobre-2013.png

banniere-allaitement-2.jpg

Je tisse ma toile

rss.png

facebook.png

twitter.png

hellocoton.png

Tu cherches quoi ?

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés